Air et climat

Dans le cadre de l’étude d’impact du projet, une station météorologique automatisée a été installée en 2014, à l’emplacement prévu pour les infrastructures minières. Cette station comprend un anémomètre, une girouette, un baromètre, un thermomètre et un pluviomètre, pour recueillir les données météorologiques sur le secteur. Deux autres pluviomètres ont été positionnés, à plus haute altitude, dans le massif de Montagne d’Or, à l’est et à l’ouest de la future fosse d’exploitation.

Les données digitales relatives à ces instruments de mesure sont régulièrement relevées par l’équipe du camp d’exploration Citron et transmises aux bureaux d’études en charge de leur traitement et de leur interprétation.

Au cours de la production, des systèmes de suppression ou de captage des poussières et des gaz à effet de serre seront déployés aux principales sources d’émissions. Ils limiteront l’exposition des employés, de la végétation et de la faune, à la pollution atmosphérique.

Tout au long des phases de construction et d’exploitation du projet, un programme de suivi en continu de la qualité de l’air sur le site minier sera mis en œuvre, pour vérifier la conformité de la qualité de l’air à la réglementation française et européenne.