Biodiversité

"

Les mesures pour éviter, réduire ou compenser les impacts sur la biodiversité font l’objet de concertation en ateliers de travail. Les parties prenantes qui y participent sont la Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement de la Guyane (DEAL), l’Office National des Forêts (ONF), la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG), le Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel (CSRPN) et des bureaux d’étude.

Mesures d’évitement et de réduction

Pour limiter l’impact sur la forêt, la situation et l’emprise des infrastructures minières ont été supprimées, adaptées et optimisées à plusieurs reprises, au cours des études du projet. La surface totale des infrastructures est ainsi de 8 km².

De plus, les milieux déjà touchés par les activités d’orpaillage successives depuis 140 ans, ont été privilégiés pour la localisation des infrastructures. Ainsi, environ 55 % de la surface concernée est constituée d’habitats dégradés, à faible potentiel écologique.

Mesures de compensation

Un travail est en cours, réalisé en partenariat avec les organismes de conservation, afin de définir les mesures de compensation de la biodiversité et de mieux adapter le plan de gestion de la biodiversité aux réalités du milieu.