La formation

L’anticipation des besoins liés au projet

Dans l’hypothèse où le projet Montagne d’Or se réalise, il s’appuiera sur les compétences locales, existantes et d’autres à développer. Sa réalisation sera l’occasion de renforcer les compétences minières locales pour travailler sur le site et permettre ainsi une exploitation des ressources minérales du territoire, de manière responsable et sur le long terme.

Une majorité des emplois seront proposés aux résidents guyanais. Ces emplois seront pourvus à la fois sur la base des compétences déjà existantes et sur des compétences à développer notamment à terme, via deux filières soutenues par le projet : la licence professionnelle VALORESS et l’école technique des mines et carrières de Guyane. Les formations seront conçues afin de répondre aux besoins du projet minier et permettraient également d’irriguer l’ensemble des activités minières voire même du secteur du BTP en Guyane.

Dans le cadre du projet, quatre niveaux de qualification ont été identifiés (ouvriers, techniciens, cadres, direction) répartis en
57 métiers nécessaires pour les activités de la mine comme l’extraction et le traitement du minerai, les services administratifs et techniques et le fonctionnement de la base-vie. Les métiers de la mine sont en effet très diversifiés : foreurs, géologues, chimistes, mécaniciens, topographes, jardiniers, cuisiniers, électriciens ou conducteurs d’engins sont autant d’exemples de compétences recherchées dans ce secteur.

Un programme d’information et de sensibilisation aux métiers de la mine sera mis en oeuvre avec la grappe d’entreprises ORkidé de Guyane.

Si le projet se réalise, il permettra la mise en place et la pérennisation d’une filière de formation avec des partenaires locaux,
nationaux et internationaux.

La licence professionnelle VALORESS

La licence professionnelle « Valorisation des ressources du sous-sol » ou VALORESS a démarré en septembre 2017, à l’Université de Guyane. Cette formation a été mise en place à la demande et avec l’aide des entreprises locales et de la Fédération des opérateurs miniers de Guyane, en partenariat avec l’École des Mines de Nancy, l’Université de Lorraine et l’Université du Québec à Montréal et avec l’appui de partenaires publics et privés de Guyane. Son but est de développer localement les capacités d’expertise des métiers de la mine et de l’environnement dans un contexte européen et équatorial. Elle va former des techniciens supérieurs spécialisés en géologie, en traitement des minerais et en gestion environnementale.

Utilisation d’une boussole par les les étudiants de licence 1 de SVT de l’Université de Guyane

 

  • Pour soutenir cette formation, la Compagnie Minière Montagne d’Or a fait un don de trois boîtes d’échantillons de roches représentatifs de la géologie du gisement et un kit contenant du matériel d’exploration comme des marteaux de géologue, des boussoles et des loupes pour les étudiants.
  • Au cours de l’année scolaire 2017-2018, des salariés de la CMO ont animé des Travaux Pratiques pour la licence dans le cadre d’une convention avec l’Université de Guyane.

Yoann, géologue, assure des TP de « Techniques et outils de logging » .

 

Vincent, géotechnicien, anime des TP de Géotechnique.

Témoignage d’une étudiante de la licence Valoress

Humidifier les échantillons pour mettre en évidence la texture des minéraux présents

De l’acide chlorhydrique pour révéler la présence de carbonates

Yoann (debout, en noir) géologue assure des TP de « Technique et outils de logging ». Aujourd’hui: les étapes de description des carottes de forage.

Vincent dispense des cours de géotechnique. Aujourd’hui : la mesure d’angles sur les forages.

 

 

 

 

         

Un exemple concret de la politique de formation, en partenariat avec le RSMA Guyane

La Compagnie Minière Montagne d’Or a financé une première session pour tester une formation sur simulateurs pour engins de chantiers, avec le Régiment du Service Militaire Adapté de Guyane en mai 2018. Une première étape pour développer des compétences guyanaises.